Echographie

 

Principe :

L'échographie est un outil de diagnostic très perfectionné, qui permet l'examen de structures internes du corps par réflexion des ondes ultrasonores. Elle permet ainsi l’examen des organes situés dans l’abdomen, le thorax mais également le cou, les articulations et le tissu sous-cutané.

Cet examen permet une excellente évaluation des organes. Cependant, la possibilité de détecter des maladies ou anomalies par cet examen est extrêmement dépendante de l’expérience du vétérinaire qui le réalise ainsi que du matériel utilisé. Certaines affections peuvent être facilement diagnostiquées par votre vétérinaire (calcul vésical, masse abdominale…). Cependant, de nombreuses pathologies nécessitent une évaluation plus poussée par un vétérinaire radiologue, qui permettra une détection plus fine des anomalies, l’évaluation du pronostic et la réalisation d’un bilan d’extension complet. Des résultats de cet examen découlera l’indication d’éventuels autres examens à réaliser (ponctions, biopsies…) et la type de traitement à envisager.

 

Indications :

  • Abdomen : douleur ou distension abdominale, épanchement abdominal, troubles digestifs, troubles urinaires, polyuro-polydypsie, pertes vulvaires, gestation, suspicion de dysendocrinie
  • Thoracique: lors d’épanchement pleural, de masse médiastinale ou pleurale
  • Région cervicale :
    • Masse cervicale, suspicion de paralysie laryngée
    • Evaluation des thyroides et parathyroides
    • Evaluation des nœuds lymphatiques et glandes salivaires
  • Système myoarthrosquelettique et tissu mous :
    • Suspicion de tendinite bicipitale
    • Tissu sous-cutané ou musculaire : recherche de corps étranger dans un abcès ou une fistule
      • Cérébrale par les fontanelles chez le chiot

Réalisation d’un examen échographique :

 

Préparation à l’examen dès la veille :

Votre animal doit être impérativement à jeun depuis 12 h minimum (dernier repas la veille à 20 h). Il peut continuer à boire jusqu’au matin de l’examen. Cette recommandation n’est pas à appliquer pour les nouveaux animaux de compagnie (furet, lapin, rongeurs…) ou aux chiots de moins de 6 mois qui sont sensibles à l’hypoglycémie.

 

Préparation de l’animal lors de l’examen :

La tonte de la région à examiner est indispensable. Pendant l’échographie, votre animal sera couché sur un tapis en mousse.

Cet examen est indolore, sans danger et sans effet secondaire pour le patient. Il est réalisé sans anesthésie dans la plupart des cas. Cependant, une tranquilisation peut s’avérer nécessaire si l’animal est trop stressé et agité ou si un examen minitieux est nécessaire (recherche de shunt porto-systémiques, d’insulinome…)

 

Echographie interventionnelle :

L’échographie permet de réaliser des prélèvements cytologiques ou des biopsies d’une lésion de manière peu invasive :

  • Les cytoponctions consistent à réaliser plusieurs piqures dans une lésion pour prélever des cellules et les analyser. Elles sont peu douloureuses mais nécessitent parfois une sédation pour que le patient reste immobile.
  • Les biopsies échoguidées permettent de prélever un morceau de la lésion à l’aide d’un trocart. Cette méthode permet d’obtenir un morceau d’organe ou de tissu plus important que par cytoponction, ce qui augmentera les chances d’obtenir le diagnostic. Les biopsies échoguidées sont toujours réalisées sous anesthésie générale après avoir réalisé un bilan de coagulation au préalable (Film biopsie hépatique échoguidée)
  • Le retrait de corps étranger sous-guidage échographique : les corps étrangers sous-cutanés ou intramusculaire (épillet…) peuvent être retirés à l’aide d’une pince sous guidage échographique. Cette intervention est réalisée sous anesthésie générale de courte durée.
  • La vidange échoguidée de kystes ou abcès prostatiques ou paraprostatiques
  • La vidange thérapeutique d’un épanchement pleural ou péricardique