Imagerie
Quel est votre diagnostic ?

Dr Lucille GROS, DMV -
Dr Rachel BUTTIN, DMV, Service d'Imagerie Médicale (CHV Saint-Martin)

 

 

Un Teckel de 9 ans est présenté en urgence pour dysorexie depuis environ 10 jours et abattement. Il est suivi pour une maladie de Cushing depuis 4 ans et traité pour celle-ci à l’aide de Vetoryl30 (3mg/kg SID).

Son examen clinique a montré un abattement marqué, une dyspnée modérée, une discrète atténuation des bruits cardiaques à gauche et à droite, ainsi qu’une tachycardie. L’abdomen est pendulaire. Le reste de l’examen est sans anomalie. Des radiographies thoraciques sont réalisées en première intention afin d’explorer les troubles respiratoires.

 

1. Quelles sont les informations apportées par les radiographies du thorax ?
2. Quelles sont les hypothèses diagnostiques ?
3. Quels examens complémentaires mettriez-vous en œuvre pour le confirmer ?

 


1. Quelles sont les informations apportées par les radiographies du thorax ?

Le champ pulmonaire présente une opacification broncho-interstitielle diffuse modérée probablement liée à l’âge avancé de l’animal.

On remarque la présence d’une masse centrale cranio-ventrale sur la vue de profil et centrale sur la vue de face. Il s’agit donc d’une masse médiastinale craniale et non pulmonaire. Son origine est probablement localisée dans le médiastin ventral car ses surfaces de contact avec le cœur et le sternum sont plus importantes qu’avec la trachée. Cette masse est de densité liquidienne et forme un signe de silhouette positive avec le cœur. Elle repousse la trachée dorsalement et vers la droite.

L’examen de structures extra-thoraciques permet de mettre en évidence une perte du contraste abdominal crânial compatible avec de l’épanchement ou une masse.

 

2. Quelles sont les hypothèses diagnostiques ?

Les masses médiastinales crâniales ventrales peuvent avoir plusieurs origines: une masse thymique (thymome, lymphome thymique), un carcinome thyroïdien ectopique, une masse d’origine cardiaque. L’adénomégalie sternale est exclue, la masse étant trop caudale.

Une masse cardiaque peut être à l’origine d’une compression du cœur droit et ainsi associée à un épanchement abdominal secondaire à une diminution du retour veineux.

 

3. Quels examens complémentaires mettriez-vous en œuvre pour le confirmer ?

 

La réalisation d’une échographie thoracique a permis de détecter une masse hétérogène de 7 centimètres de diamètre, située à la base du cœur et envahissant l’atrium droit ainsi qu’un épanchement péricardique en quantité modérée. La ponction de cette épanchement a mis en évidence un liquide séro-hémorragique.

Les principales tumeurs cardiaques pouvant infiltrer le plafond de l’atrium droit et engendrer un épanchement péricardique sont les hémangiosarcomes (primitifs ou métastatiques), les chémodectomes ou éventuellement une métastase d’une autre origine (carcinome, sarcome…). De par l’importance de son développement, le pronostic à court terme est très sombre pour cet animal.

 

Bonagura J.D., Twedt D.C. Pericardial Effusion (Ch 181). J.D. Bonagura, D.C. Twedt. In: Kirk’s Concurent Veterinary Therapy (14th Ed) : 2009, WB Saunders.
Bahr R. The heart and pulmonary vessels (Ch 32). In : Textbook of Veterinary Diagnostic Radiology D. Thrall (6th Ed), 2012, WB Saunders ; 585-608.
Heart et major vessels (ch 7). V Johnson and coll. In: BSAVA of canine and feline thoracic imaging, T.Schwarz, 2008 ; 89-177.