Service de dermatologie

Le service de dermatologie assure les consultations, la réalisation d’examens complémentaires et le suivi des animaux qui présentent des problèmes de peau.

Les soins sont assurés par le Docteur Émilie VIDÉMONT-DREVON.

 

Votre animal est reçu pour une consultation de dermatologie.

De nombreuses maladies cutanées existent chez le chien. En présence de lésions visibles de la peau, il est nécessaire de demander l'avis du dermatologue. Comment savoir dans quelles circonstances il faut prendre rendez-vous ?

 

1- Quand faut-il consulter le dermatologue ?

Certains motifs sont évidents.
Votre chien se gratte, par exemple, et c’est probablement à cause de parasites ou en raison d’allergies. Il présente des rougeurs et des démangeaisons, ou bien sa peau s’est épaissie et elle est devenue très foncée (fréquent chez le West Highland White Terrier) ou bien encore des petits boutons rouges sont apparus sur son ventre, et ce sont vraisemblablement des infections qui se propagent à la surface de la peau. Il se secoue les oreilles, ou il a les oreilles sales malgré vos tentatives de les nettoyer, et c’est probablement une otite externe.

Mais certaines situations paraissent anodines. Or elles sont anormales, et justifient une consultation de dermatologie !

Ainsi votre chien perd ses poils, et c’est peut être une maladie génétique qui en est à l’origine, ou bien c’est le résultat d’un problème hormonal. Il a des pellicules, et c’est un trouble de la kératinisation, ou bien ce sont des parasites invisibles qui se sont installés à la base des poils. Il présente une odeur persistante depuis quelques temps, et notamment au niveau des pavillons des oreilles, ou au niveau des pieds, ce sont là encore des infections de la peau qui se sont développées. Enfin il a des « boules » entre les doigts de pieds (fréquents chez le Sharpei, chez les Bouledogues, chez le Boxer ou le Labrador), et ce sont là soit des réactions inflammatoires soit des infections cutanées.

Pour toutes ces raisons, il faut donc prendre RV avec le dermatologue.

 

2- La consultation de dermatologie

Le déroulement de la consultation en dermatologie est d’environ 45 mn. La consultation débute par une discussion. Le vétérinaire pose de nombreuses questions, qui visent à apprécier l'état de santé de votre chien et son passé médical. Il répertorie les différents traitements administrés auparavant (amener les ordonnances en votre possession), et s’enquiert des examens éventuels déjà réalisés. Cette étape est très importante et dure 10 à 15 minutes, pour bien connaître les antécédents de l’animal ainsi que les circonstances qui ont amené à venir en consultation spécialisée. Ce n'est qu'après que le chien est examiné. Après un examen général classique, c’est l’examen dermatologique proprement dît, avec l’examen détaillé des diverses lésions cutanées sur l’animal. Le vétérinaire ébauche alors deux à trois hypothèses de diagnostic, et, pour les vérifier l’une après l’autre, réalise des examens complémentaires immédiatement. Dans un tiers des cas ces examens suffisent et conduisent au diagnostic. Le ou les traitements à réaliser sont ensuite expliqués.

Si ce n’est pas le cas, des examens dits retardés seront effectués ultérieurement, après information sur leur coût. Il peut s’agir de tests cutanés allergologiques, si une dermatite allergique est suspectée (et notamment dans des races comme le Bouledogue français, le Golden retriever, le Shar-pei). Ou bien de biopsies cutanées, qui seront envoyées à un laboratoire spécialisé en histologie. Ou encore de recueil de poils et de croûtes sur un carré de moquette, qui seront envoyés à un laboratoire de mycologie.

Les résultats de ces examens seront alors communiqués un peu plus tardivement, mais le diagnostic établi pourra alors permettre d’établir un plan de traitement. A noter qu’un traitement anti-infectieux est souvent prescrit dans l’attente de ces résultats.

 

Nos prestations diagnostiques et thérapeutiques

Les examens spécialisés réalisés au CHV regroupent des examens complémentaires immédiats et des examens retardés.

Il s’agit principalement d’examens microscopiques de prélèvements cutanés, d’examens de laboratoire, de biopsies cutanées, de tests d’allergie et de tests hormonaux.

 

1- Prélèvements cutanés et leur observation au microscope

Des raclages de peau peuvent être effectués sur l’animal ; ils sont non douloureux, la peau est juste pincée entre les doigts et grattée à l’aide d’un scalpel. Ils peuvent permettre de mettre en évidence des parasites, et de faire un diagnostic de gale sarcoptique, de démodécie, de trombiculose (aoutats).

Des prélèvements de poils et de pellicules sur le chien ou le chat sont parfois réalisés, à l’aide d’un scotch ou d’une pince. Leur examen au microscope peut permettre de mettre en évidence des spores de champignons, des parasites vivant à la base des poils (diagnostic de mycoses, de cheyletiellose), mais aussi des déjections de puce (la dermatite par allergie à la piqure de puces est fréquente chez le chien).

Des calques cutanés sont souvent réalisés. Des lames de verre microscopiques sont appliquées ou frottées sur les boutons, ou sur une peau grasse, irritée et rouge. Après leur coloration et leur examen au microscope dans le laboratoire du CHV, ils permettront de stigmatiser la présence de bactéries ou celle de levures sur la peau (diagnostic d’infections bactériennes ou pyodermites, de levurose ou dermatite à Malassezia).

 

2- Tests cutanés allergologiques

Contrairement à des idées reçues, les tests allergologiques ne permettent pas le diagnostic de la dermatite atopique, mais ils permettent, pour les chiens atteints de dermatites allergiques, de mettre en place un traitement de fond, la désensibilisation.

Avant cela, la mise en place éventuelle d’un régime hypoallergénique est expliquée, si une allergie ou une intolérance alimentaire est suspectée.

Chez le chien, les intradermoréactions (IDR) sont fréquemment effectuées. Le vétérinaire choisi les substances à tester. Il utilise systématiquement une "batterie" qui comprend les allergènes les plus fréquemment en cause dans les allergies du chien, L’animal est légèrement tranquillisé, et un carré est tondu sur le coté du thorax ; de nombreuses micro-injections contenant des substances allergisantes (acarien des poussières, acariens de stockage, pollens d’arbres, de graminées) seront effectuées. Le dermatologue observe une vingtaine de minutes si une réaction positive apparaît (plaques rouges en relief, par exemple sur le lieu d’injection d’un extrait d’acarien, ou sur celui d’un extrait de pollens). Ainsi il pourra choisir les allergènes pour la désensibilisation de l’animal.

 

3- Réalisation de biopsies cutanées

Si le diagnostic requiert un examen microscopique profond des structures de la peau, des prélèvements semblables à des carottes de peau (à l’aide de biopsy-punch) sont réalisés sous tranquillisation (sédation légère de l’animal, d’une durée d’ 1h30 à 2h).

Ils seront envoyés à un laboratoire spécialisé en histologie. Après coupes et colorations au laboratoire, puis lectures par un vétérinaire qualifié en dermato-histo-pathologie les résultats sont envoyés au vétérinaire environ 10 jours plus tard . Ils pourront permettent le diagnostic de certaines génodermatoses (ichtyose chez le Golden, hyperkératose palmo-plantaire chez le Dogue de Bordeaux, alopécie des robes diluées chez le Doberman pinsher), de dermatoses auto-immunes (lupus cutané, pemphigus superficiel, vitiligo), de troubles génétiques de la cornéogénèse (adénite sébacée chez l’Akita et le Berger belge, séborrhée primaire chez le Cocker spaniel) d’alopécies non hormonales (comme l’alopécie récidivantes des flancs, l’alopécie en patron). Ils sont ensuite expliqués lors de la visite de contrôle, avec la mise en place d’un traitement.

 

4- Examen mycologique

En cas de suspicion de mycose chez le chat ou chez le chien, le recueil de poils et de croûtes se fait, de façon indolore, à l’aide de pince, et les éléments recueillis sont posés sur un carré de moquette stérile; la mise en culture se fait ensuite au CHV, et dans certains cas elle est envoyée à un laboratoire spécialisé de mycologie. Un examen en lumière de Wood (lampe à ultra-violets dans une pièce obscure) est souvent réalisé avant la mise en culture. Le laboratoire envoie les résultats 8 à 10 jours plus tard, confirmant ou non la présence d’une dermatophytie sur l’animal. Les infections fongiques (teignes) doivent être rapidement diagnostiquées, puisqu’elles sont transmissibles à l’homme (zoonose).

 

5- Examen bactériologique

Il est souhaitable lorsque l’infection bactérienne semble profonde. La furonculose localisée, l’acné du menton, la dermatite de léchage, les pododermatites et les cellulites bactériennes sont des infections profondes fréquentes dans les races de grand chien : Berger allemand, Bull terrier, Terre-Neuve, Boxer. Cet examen permet de réaliser une identification précise de la bactérie en cause et surtout de prescrire un antibiotique dont on est sur qu’il est efficace. Un écouvillon stérile est appliqué sur la lésion ou introduit dans la fistule. Dans son milieu de transport il est acheminé par Chronopost au laboratoire de biologie vétérinaire, où on cultive les bactéries. Les résultats sont obtenus en 5 à 7 jours.

 

6- Examens après prises de sang

Des prises de sang peuvent être réalisées pour demander un dosage d’hormones lorsque l'on suspecte que la chute des poils d’un animal est peut être due un dérèglement hormonal (diagnostic d’hypothyroidie, de syndrome de Cushing -fréquent chez le Caniche-, de dysendocrinie sexuelle ou d’alopécie X). Ces dosages peuvent être simples (une prise de sang suffit) ou compliqués, nécessitant une hospitalisation d'une journée. Les résultats sont envoyés par le laboratoire spécialisé en quelques jours.

Une prise de sang pour demander une sérologie à un laboratoire est effectuée lors de suspicion de leishmaniose.

 

Informations pratiques

Pour une première consultation, il est préférable d’apporter le dossier médical de votre animal. Le passé dermatologique de l’animal peut ainsi être reconstitué.

Pensez à mettre à jeun votre animal, au cas où des biopsies cutanées soient indiquées et qu’elles puissent être réalisées le jour-même de cette consultation, où bien si vous avez pris RV pour réaliser des test allergologiques. Dans ce dernier cas vous devez le préciser à la secrétaire au téléphone, afin qu’elle ménage un espace de temps au vétérinaire pour réaliser ces IDR, et vous vous organiserez pour reprendre votre chien au CHV deux heures plus tard.

Votre animal peut boire mais ne doit pas manger à partir de 20h le jour précédant cet examen.

Quelques cas cliniques :