Le service de chirurgie s’équipe
d’un Force Triad™/Ligasure™

En complément de ses bistouris électriques à haute fréquence, et d’un laser CO2, le service de chirurgie du CHV St Martin s’est équipé cette année d’un générateur d’électrochirurgie dédié type Ligasure Vessel Sealing System dont le Force Triad™ constitue la dernière génération.


Son fonctionnement est basé sur le principe de la thermofusion tissulaire, permettant l’hémostase immédiate de vaisseaux sanguins jusqu’à 7 mm de diamètre (contre 2 mm pour l’électrocautérisation conventionnelle). Des pièces à main sont dédiées à l’utilisation pour la chirurgie ouverte, d’autres pour la chirurgie endoscopique. Cet appareil est largement utilisé aux USA et une centaine d'appareils ont été mis à disposition de différents services de chirurgie humaine en France et notamment des établissements de l’AP-HP depuis 2005. Actuellement, moins de 5 centres vétérinaires en sont équipés en France.

Il existe plusieurs techniques de ligature vasculaire efficaces : fils de suture, clips hémostatiques, agrafes chirurgicales, électrocoagulation de type mono- ou bipolaire ou ultrasonique. Le dispositif LigaSure™ permet une hémostase de qualité particulièrement rapide, sans introduction de matériel exogène, sans risque de migration dans l'organisme. Par rapport aux pinces bipolaires classiques, la diffusion thermique aux tissus adjacents est limitée (2-3 mm) et la résistance obtenue est voisine de 3 fois la pression systolique. Il n'y a pas de carbonisation ni de formation de thrombus. Les différents types de pinces LigaSure™ permettent à la fois la préhension, la fusion en quelques secondes et, dans certains cas, la section du vaisseau, ce qui permet de réduire le temps opératoire.

Pour toutes les procédures chirurgicales endoscopiques, son intérêt majeur est la rapidité du geste et une visibilité accrue du fait qu'il n'y ait pas de production de fumée. La diminution des pertes sanguines et l'efficacité de l'hémostase qui ne repose pas sur les capacités de coagulation de l’animal présentent un intérêt important pour les patients débilités.

Des nombreuses études cliniques randomisées ont déjà évalué l’utilisation de ce dispositif chez les animaux de compagnie. L’éventail des indications continue à s’élargir : splénectomie, ovariectomie, lobectomies partielles ou biopsies pulmonaires, hépatiques en chirurgie ouverte ou mini-invasive.